Accordéon diatonique - La main gauche.

Lorsqu’on découvre l’accordéon diatonique, entre tous les aspects étranges de ce merveilleux petit instrument, on apprend assez vite que la main gauche pose quelques problèmes. Certains accords sonnent vraiment bizarrement sur certains morceaux. On se renseigne et on apprend qu’il faut, soit utiliser la tirette si elle existe, soit occulter les tierces, ou encore jouer le morceau avec la bonne basse et un autre accord. Qu’en est-il ? Quelles sont les solutions et quelles sont les explications à cette nouvelle étrangeté de l’accordéon diatonique.

le clavier de la main gauche

accordéon diatonique, clavier, main gauche, explication, tirette, tierces, stage, pédagogie, harmonie
le clavier de la main gauche

 

Les accords de bases à la main gauche sur les accordéons diatonique sont : 

 

C (Do Majeur); D (Ré Majeur); E (Mi Majeur); F (Fa Majeur); G (Sol Majeur); Am (La mineur)

 

 

 

Lorsque l’on parle d’accord, on utilise la notation anglo-saxonne :

C = Do

D = Ré

E = Mi

F = Fa

G = Sol

A = La  

B = Si

 

 

Les accords qui vont poser problème sont le Mi Majeur et le Ré Majeur, ils sonnent faux dans certaines tonalités, mais, plus grave et plus incompréhensible, ils sont incompatibles entre eux dans les tonalités de DO et Sol !

Pour comprendre ce qui se passe, il faut faire un petit peu d’harmonie, et ce n’est pas si compliqué, vous allez voir.. 

un peu d’harmonie

maxime rohart, film, les enfants de la chance, accordéon diatonique, clavier, stage, pédagogie, harmonie
Maxime Rohart dans le film "les enfants de la chance" de Malik Chibane

 

Notre accordéon est en SOL/DO, c’est à dire que l’on peut jouer dans ces deux tonalités : SOL Majeur et DO Majeur. Mais également dans les deux relatives « mineur naturel » de ces tonalités : La mineur naturel relative de Do Majeur et Mi mineur naturel relative de Sol Majeur

 

Pour ce qui est des notes :

Do Majeur : Do Ré Mi Fa Sol La Si Do

La mineur naturel : La Si Do Ré Mi Fa Sol La

Sol Majeur : Sol La Si Do Ré Mi Fa# Sol

Mi mineur naturel : Mi Fa# Sol La Si Do Ré Mi

 

 

(En Majeur et en mineur naturel relative les notes sont les mêmes).

 

 

Ce qu’il faut bien comprendre, puisque nous parlons de la main gauche, c’est que les accords qui sont issus des gammes doivent être construit avec les notes de ces gammes, donc tous les accords issus de Do Majeur et La mineur naturel sont construits avec les notes Do Ré Mi Fa Sol La Si, et tous les accords issus de Sol Majeur et Mi mineur naturel sont construits avec les notes Sol La Si Do Ré Mi Fa#. 

On peut d’emblée remarquer que la note différente dans les deux cas est le Fa : Fa naturel en Do/La mineur et Fa dièse en Sol/Mi mineur. 

On peut donc conclure dès maintenant que ce sont les accords qui comprendront un Fa ou un Fa# qui vont poser problème. (Le problème du Mi Majeur sera évoqué plus tard).

 

Les accords de la gamme de Do Majeur et de la gamme de La « mineur naturel » :

C : do mi sol (Do Majeur)

Dm : ré fa la (Ré mineur)

Em : mi sol si (Mi mineur)

F : fa la do (Fa Majeur)

G : sol si ré (Sol Majeur)

Am : la do mi (La mineur)

Bø : si ré fa (Si demi diminué)

 

Les accords de la gamme de Sol Majeur et de la gamme de Mi « mineur naturel » :

G : sol si ré (Sol Majeur)

Am : la do mi (La mineur)

Bm : si ré fa# (Si mineur)

C : do mi sol (Do Majeur)

D : ré fa# la (Ré Majeur)

Em : mi sol si (Mi mineur)

 

F#ø : fa# la do (Fa dièse demi diminué) 

 

 

maxime rohart, film, les enfants de la chance, accordéon diatonique, clavier, stage, pédagogie, harmonie
Maxime Rohart dans le film "les enfants de la chance" de Malik Chibane

Nous pouvons remarquer que plusieurs accords sont les mêmes dans les deux gammes (C; Em; G; Am). Si nous regroupons tous les accords et que nous enlevons les accords qui ne sont pas utiles puisque absents à la main gauche du diato (Bø; Bm; F#ø) cela nous fait :

 

C Dm D Em F G Am 

Les accords communs qui seront justes dans toutes les gammes sont : C ; Em ; G ; Am.

Ne reste que les accords D et Dm

L’accord de D (Ré Majeur) pour les gammes de Sol Majeur et Mi mineur sonnera faux dans les gammes de Do Majeur et La mineur.

L’accord de Dm (Ré mineur) pour les gammes de Do Majeur et La mineur sonnera faux dans les gammes de Sol Majeur et Mi mineur. 

 

 

 

Sur le diato c’est le choix du D (Ré Majeur) qui a été fait (voir plus haut). Ce Ré Majeur ne sera donc juste que lorsqu’on joue en Sol Majeur ou en Mi mineur. Encore faut-il qu’il n’y ait pas de Mi mineur dans l’harmonie puisque le Mi dont nous disposons est Majeur. 

ce Ré Majeur sera donc faux en Do Majeur et en La mineur naturel.

quelles solutions pour jouer un Dm (Ré mineur) ?

Il y a 3 solutions possibles :  

 

  1. Posséder une tirette qui va enlever toutes les tierces de la main gauche.
  2. Occulter la tierce du Ré (le fa#) pour en faire un Ré neutre qui sera juste dans tous les cas.
  3. Jouer l’accord de Fa avec la basse de Ré, ce qui donne un Dm7 (basse de Ré + fa la do = Dm7).

quid du Mi Majeur ?

maxime rohart, film, les enfants de la chance, accordéon diatonique, clavier, stage, pédagogie, harmonie
Maxime Rohart dans le film "les enfants de la chance" de Malik Chibane

Mais un autre accord pose problème, d’autant plus qu’il ne se trouve dans aucunes des 4 gammes qui nous intéresse. C’est ce fameux E (Mi Majeur) ! 

 

Pour résoudre ce problème il faut faire encore un peu d’harmonie. 

 

On a déjà parlé de la gamme « mineure naturel » qui utilise les mêmes notes que la gamme Majeur dont elle est issue.

Il existe aussi la gamme « mineur harmonique » : elle utilise les mêmes notes que la gamme mineure naturelle mais possède une note sensible (7ème majeure), c’est à dire que la dernière note est augmentée d’un demi-ton.
La gamme de La mineur harmonique : La SI Do Ré Mi Fa Sol# La (la note sensible est le sol dièse). 

 

Cette fameuse gamme « mineur harmonique » avec son caractère oriental, est entre autre celle utilisée pour la musique yiddish et la musique des balkans, c’est la gamme qui a une consonance orientale caractéristique. 

 

De cette gamme sont issus les accords qui lui correspondent et qui vont donc contenir un sol# à la place du sol. Je n’en parlerai pas cela nous mènerai trop loin, Nous allons juste parler de l’accord issu de cette gamme et qui nous intéresse, c’est à dire le E (Mi Majeur)

les notes du Mi Majeur sont : Mi Sol# Si 

 

Voilà donc l’explication de ce fameux Mi Majeur ! Il va servir à faire entendre un passage de mineur harmonique dans la grille d’accord. Encore faut-il savoir l’utiliser à bon escient et surtout savoir quand il n’est pas possible de l’utiliser. Et cela demande une connaissance harmonique plus approfondie. Pour faire simple on peut utiliser cet accord si quand il est joué il n’y a pas de sol naturel ni dans la mélodie, ni dans un arpège, ni dans une improvisation, ce qui complique fortement son utilisation. 

 

 

Mais, plus grave et bien plus embêtant, la plupart du temps lorsqu’un Mi Majeur est dans la grille d’accord, il y a aussi un Ré qui lui sera mineur (puisqu’issu de la gamme de La mineur), et le Ré de notre main gauche nous l’avons vu est Majeur !.. Et donc au revoir le joli Mi Majeur qui va se retrouver neutre puisqu’il va falloir mettre la tirette pour que le Ré soit neutre lui aussi. Et on voit bien maintenant l’absurdité d’avoir mis ces 2 accords ensembles ! On ne pourra jouer ni en Sol Majeur et Mi mineur naturelle si dans l’harmonie il y a un Em, ni en Do Majeur ou La mineur si dans l’harmonie il y a un Dm !… C’est à dire environ 9 morceaux sur 10 ! C’est terrible non ? Mais qui a eu l’idée d’associer ces 2 accords incompatibles ?!

Les solutions

maxime rohart, film, les enfants de la chance, accordéon diatonique, clavier, stage, pédagogie, harmonie
Maxime Rohart dans le film "les enfants de la chance" de Malik Chibane

 

  1. La tirette.
  2. Occulter les tierces.
  3. Jouer l’accord de Sol avec la basse de Mi pour obtenir un Em7 (Mi mineur 7). 

 

Jouer les accords de Dm7 et Em7 semblent une bonne solution, avec toutefois la bizarrerie de faire sonner un accord 7ème autour d’autre accords simples. Mais le compromis est intéressant, sachant qu’on peut obtenir d’autres accords 7ème avec le même principe (en jouant un accord différent de la basse). 

 

Pout ceux qui n’ont pas de tirette, occulter les tierces est aussi une solution qui a le mérite de simplifier le problème de la main gauche. Dans ce cas je conseillerais tant qu’à faire de scotcher toutes les tierces pour l’équilibre de l’ensemble et également pour avoir la possibilité de jouer un La Majeur, un Do mineur, Un Sol mineur, ce qui peut être intéressant quand on fait de la chanson et que permettent les altérations en haut du clavier de la main droite. 

 

Certains facteurs d’accordéons fabriquent des instruments directement sans tierces ce qui simplifie le problème et  ce qui diminue légèrement le poids et le prix de l’instrument ce qui n’est pas négligeable (et c’est ce que je conseille). 

 

 

Si vous désirez occulter les tierces, vous pouvez le faire vous même, ce n’est pas très compliqué (Attention, à cause des renversements de la main gauche, la tierce n’est pas forcément l’anche médium de votre accord), ou demander à un ami qui sait le faire, ou le demander dans une boutique qui vend des diatoniques. En général ces boutiques sont habitués à cette demande.

pour conclure...

jean marc rohart, accordéon diatonique, clavier, stage, pédagogie, harmonie
stage d'accordéon diatonique à Villard de Lans

 

Pour terminer, une petite précision sur cette notion de tierce de l’accord. Cette tierce est en fait LA note très importante de l’accord, on dit qu’elle donne la « couleur » de l’accord, et donc si on l’enlève on perd beaucoup de l’harmonie. En fait non, et la raison est qu’il suffit que cette tierce soit jouée, ne serait-ce qu’une fois pour donner la couleur à l’accord, et cela est souvent le cas dans la mélodie, ce qui fait que des accords neutres à la main gauche prennent la couleurs de l’harmonie grâce à la tierce jouée par la mélodie à la main droite… Magique non ?

 

 

 

Et pour ceux qui désirent approfondir les possibilités d’accords composés à la main gauche je vous renvoie à la méthode 3 de Stéphane Milleret et Norbert Pignol sur le site de Mustradem.  

1 commentaires